Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 89     Total clics   :   532781       Sites associés 

Chercher 

Coucou et merci Merci            

Informations et loisirs

       
 
Clics 106


Jean-Marie Rouart


 


Jean-Marie Rouart est né à Neuilly-sur-Seine, le 8 avril 1943. Il est l'arrière-petit-fils des peintres Henri Rouart et Henry Lerolle. Écrivain et journaliste, il a publié son premier roman "La Fuite en Pologne" en 1974. puis "La Blessure de Georges Aslo" en 1975, "Les Feux du pouvoir", prix Interallié en 1977. Après "Le Mythomane", en 1980, il obtient le prix Renaudot avec son roman "Avant-guerre", en 1983.

 

 

Il publiera ensuite successivement six romans : "Le Cavalier blessé" en 1987, une fresque historique à l’époque du Premier Empire, "La Femme de proie" en 1989, "Le Voleur de jeunesse" en 1990, "Le Goût du malheur" en 1993 et "L’Invention de l’amour" en 1997.

 

 

Il est également l’auteur de plusieurs essais : Ils ont choisi la nuit, prix de l’Essai de l’Académie française en 1985, consacré à des écrivains qui se sont suicidés; Omar, la construction d’un coupable, en 1994, radiographie du système judiciaire qui a abouti à la condamnation d’Omar Raddad. Il est l’auteur d’une biographie consacrée au duc de Morny : Morny, un voluptueux au pouvoir, en 1995, et d’un essai littéraire sur le thème du succès et de l’échec : "La Noblesse des vaincus".

 

 

Il a mené également une carrière de journaliste d’abord au Magazine littéraire en 1967, puis au Figaro comme journaliste politique, au Quotidien de Paris où il a dirigé les pages littéraires. Après avoir été directeur du Figaro littéraire de 1986 à 2003, il collabore à Paris-Match. Il a été élu à l’Académie française, le 18 décembre 19

 

Jean-Marie Rouart

Vos écrits vous engagent personnellement et ne sauraient engager le site.  Merci de respecter la loi et les personnes. Tout message contrevenant à la loi sera retiré dès qu'il sera signalé.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 23-4-2018.   Titre  


shekina le 16-5-2010. reeabilité Omar Radad
pourriez.-vous relancer le débat sur l'innocence d'Omar. Si Mme Marshall avait ecrit sur le mur: le mur serait taché de sang, beaucoup de sang . l' ecriture aurait été irrégulier. l'ADN trouvé sur le lieu du crime innocente Omar.
Omar n' a pas tué c'est la France qui l' a assassiné.
REABILITE CET INNOCENT

 

Total des visiteurs  :    210735   dont aujourd'hui :   89    En ligne actuellement :  2      Total des clics   532781