Bonjour. visiteurs jour : 1141       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona


Un jour d'épaules nues où les gens s'aimeront (Louis Aragon)

A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme,
toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !  
 

Une étoile est née : Ingrid Courrège, visitez son site.

 Accueil  articles  good_news  covid  musique  cinema  culture  classique  divers  ecolo  ecrivains  femmes  forum1  hommes  formulaire  martyrs  paix  poesie  politique  somr



Que Venise est belle

JEAN D'ORMESSON

Homme de lettres et académicien français
Né à Paris le 16 juin 1925

«Les honneurs, je les méprise, mais je ne déteste pas forcément ce que je méprise.»

Jean d'Ormesson


D'un père ambassadeur du Front populaire et ami de Léon Blum, Jean d'Ormesson se voit dispenser une éducation privilégiée, dans le respect des valeurs traditionnelles. Évoluant dans un cadre libéral, il entame un parcours sans entrave. Élève brillant, il accumule les diplômes : agrégé et diplômé d'études supérieures de philosophie, normalien... Cet érudit ne s'arrêtera pas là. Jean Lefèvre, comte d'Ormesson, embrasse une carrière de haut fonctionnaire devenant président du conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l'Unesco. Il s'essaie également à l'écriture : 'L'amour est un plaisir', 'Du côté de chez Jean'. Ses oeuvres dénotent insouciance et joie de vivre. Mais c'est en 1971 que débute réellement sa carrière littéraire, avec la parution de 'La gloire de l'Empire', Grand Prix du roman de l'Académie française. Nomé académicien le 18 octobre 1973, il occupe le fauteuil de Jules Romains. Il ne néglige pas pour autant son statut de directeur au journal 'Le Figaro'. Aspirant à un monde "traditionnellement moderne", il insuffle à ses écrits un peu de lui et ce n'est pas pour déplaire ! Hissé par l'Académie au rang "d'immortel"

Ses auteurs préférés sont Saint-Simon, Chateaubriand et Marcel Proust.

 

Messages :


Monsieur d'Ormesson,
Je tiens à vous dire merci pour le livre "ARAGON PARMI NOUS". Vous contribuez à faire connaître cet écrivain de haut rang et je vous en suis très reconnaissante !
...

Monsieur d'Ormesson, merci de poser sur nous votre regard heureux, et de sourire à la vie avec tant de bonheur. Votre voix reflète cette joie et cet enthousiasme de la vie. Tout votre être a la politesse de nous donner envie de croire qu'elle est belle.
Vous dites: " Je ne peux pas être dans deux endroits à la fois". Votre talent d'écrivain vous permet beaucoup plus, vous êtes dans mille foyers à la fois. Vous vous échappez à vous-même. Je vais vous retrouver dans ‘C'était bien’, je ne peux m'empêcher de penser qu'il doit être bien d'être celle sur qui votre beau regard se pose.
Monsieur d'Ormesson, je vous admire et vous aime.
Vous êtes plus qu'un "honnête homme", puisque vous mêlez talent, immense culture, élégance et fantaisie.


Source : Evenne, messages à Jean d'Ormessson

 

 

Je me suis toujours méfié de trois choses : la météo, la Bourse, les sondages. En gros, elles fonctionnent très bien. Dans le détail, c'est plus risqué.


 

Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu.

Extrait d'une interview dans Libération - 23 Décembre 2000


Tout le problème est de s'élever, de se distinguer, sans se séparer des autres hommes.
Extrait d'un Entretien avec Pascale Frey - Janvier 1994


Les 33 citations de Jean d'Ormesson dans Citations du Monde sur Evene.fr



SES LIVRES


C’était bien (5 étoiles)

L’auteur nous livre ses mémoires, et cherche à anticiper sa mort. Sur cette terre périssable, il a aimé les livres, les femmes et les bains de mer. Avec une allégresse ironique et un peu mélancolique, il communique...


Et toi mon coeur, pourquoi bats-tu

Ce livre aspire à donner un peu de plaisir, d’émotion, à rendre la vie un peu plus belle. Grâce à... la littérature, bien sûr ! Elle qui sait parfois transformer de fond en comble notre existence. Vers, morceaux...



ET AUSSI :

- C’était bien
- Voyez comme on danse
- Le rapport Gabriel
- Une autre histoire de la littérature française
- Casimir mène la grande vie
- Presque rien sur presque tout
- Aragon parmi nous
- La gloire de l’empire
- Histoire du juif errant
- Le vent du soir
- Au plaisir de Dieu
- Tous les hommes sont fous
- Le bonheur à San-Miniato



Total des visiteurs  :    5470276   dont aujourd'hui :   1141    En ligne actuellement :  28      Total des clics_16777216