Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 104     Total clics   :   4283272


 


Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et à toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
 
Clics 2933

 

Les auteurs de litérature qui ont changé le monde

 Parmi les hommes qui ont changé le monde les plus grands écrivains et poètes ont joué un rôle considérable. Leurs écrits se sont répandus et participé à la propagation de la civilisation

 

Homère

 VIIIe siècle avant J.C, Grèce. Son œuvre l'Iliade et l'Odyssée est une poésie épique contant la guerre de Troie puis le voyage de retour d'Ulysse. La langue employée mélange plusieurs formes sémantiques, apparues et utilisées à différentes époques, créant ainsi pour la première fois un "langage littéraire".

 

Ses chants sont appris par coeur par les jeunes de bonne famille, ce qui fera dire à Socrate qu'Homère était "l'éducateur de la Grèce".
 Son influence est majeure sur toutes les formes d'art occidental mais aussi sur le travail des premiers historiens.

 

Déjà son oeuvre contient l'essentiel : l'amour et la beauté, la guerre et la gloire, la soiffe de puissance et du pouvoir. Et une leçon de morale : Les grecs vainqueurs de Troie se sont mal comportés en pillant et brûlent la ville et surtout en allant jusqu'à jeter les bébés et les jeunes enfants des mères troyennes du haut des murailles de la ville vaincue. Les dieux en colère les puniront. Ulysse sera condamné à errer dix ans avant de retrouver son île d'Ithaque. 

Murasaki Shikibu

 XIe siècle après J.C, Japon. Son œuvre : "Le Dit du Genji"

Dame d'honneur de l'impératrice Akiko, Murasaki Shikibu est une femme de lettres. Elle conte l'histoire du Prince Genji dont l'attitude conduit à un mauvais karma qui sera finalement résorbé. Le texte et son écriture délicate sont d'une grande esthétique et  d'une grande beauté littéraire.

 

Imprégné de bouddhisme et de néo-taoïsme son oeuvre est une critique de la polygamie et conteste la domination masculine en politique.

 

Djalâl ad-Dîn Rûmî

 XIIIe siècle, Turquie. Son œuvre : "Le Masnavî".

Rûmî est un intellectuel persan. Ses textes mystiques, spirituels et didactiques le font considérer comme un saint de son vivant.  La poésie masnavi est à l'origine d'un mouvement poétique lyrique inspiré du Coran.

 

Rûmî est souvent appelé "maître du soufisme" son oeuvre a eu une influence déterminante sur la naissance de ce mouvement. Il apporte un nouveau souffle culturel et spirituel, qui donnera l'ordre des derviches tourneurs.

 

Miguel de Cervantès

XVIIe siècle, Espagne.  Son œuvre : "Don Quichotte"

Classique des classiques, "Don Quichotte" raconte la folie d'un pauvre hidalgo se prenant pour un illustre chevalier errant. Son style, son humour et sa structure narrative inédite le distinguent des récits chevaleresques. Le livre est considéré comme le premier roman de l'histoire.

 

Le réalisme rompt avec la littérature classique de l'époque. Cervantès représente l'Age d'Or espagnol et  participe au rayonnement de l'Espagne à travers le monde. On désigne souvent l'espagnol comme "langue de Cervantès".

 

William Shakespeare

 XVIIe siècle après J.C., Royaume-Uni. Son oeuvre : Tous ses écrits ou presque !

Shakespeare a tout écrit aussi bien des drames que des comédies. Son oeuvre est si brillante, dense et abondante que les historiens doutent qu'il ait tout écrit à lui seul.

 

Il a bouleversé le théâtre en renversant les codes de temporalité, d'action, de langage, et en analysant finement la psychologie de ses personnages. Il remplace les morales simplistes par les émotions profondes et l'observation de la nature humaine. Il propage la langue et la littérature anglaises dans le monde entier.

Jean-Jacques Rousseau

 XVIIIe siècle, France/Suisse. Son œuvre : "Julie ou la Nouvelle Héloïse"

Rousseau est un moraliste, un penseur, un philosophe  amoureux de la littérature. Les idées et la morale de son "Contrat social" se diffusent à travers ses oeuvres composées d'essais et de romans.

 
L'incroyable succès de son roman épistolaire "La Nouvelle Héloïse"  lui assure une renommée considérable. Cela lui permet de faire entendre dans l'Europe entière ses conceptions sur l'organisation sociale, l'inégalité, l'Etat. Il développe une théorie des droits naturels et politiques qui va influencer profondément les hommes de 1789 et les Constitutionnalistes de la Révolution.

 

En ce qui concerne sa théorie du bon sauvage certains feront remarqué que s'il avait voyagé aux Amériques, avait été fait prisonnier par les indiens caraïbes par exemple réputés pour leur férocité et disons pour faire bonne mesure scalpé avant d'être libéré son opinion sur les primitifs aurait alors peut-être changé.

 

Fiodor Dostoïevski

 

 XIXe siècle, Russie. Son œuvre : "Les Frères Karamasov"

Fiodor Dostoïevski symbolise "l'âme russe". Son oeuvre est une fresque du XIXe siècle européen dans laquelle évoluent des dizaines de personnages, avec en toile de fond cette angoisse perpétuelle du vide et de l'absurdité de l'existence.
 
 Son influence sur le monde : Son écriture dialectique faisant se confronter toutes les pensées du siècle (libéralisme, communisme, nihilisme, mysticisme chrétien...) nourrira de nombreux penseurs du XIXe et du XXe siècle. Il en ressort cette idée que l'homme est surtout guidé par un désir mimétique et des passions irrationnelles. Un impact puissant sur la philosophie moderne, l'existentialisme et la sociologie interactionniste.

 

Son fameux "Si Dieu n'existe pas tout est permis" est néanmoins discutable : Que pensez vous des étudiants qui disent si le pion n'est pas là faisons les cons au lieu d'étudier ? Vous savez bien que ces étudiants se pénalisent eux-mêmes, ils se privent de connaissances qui leurs seraient bien utiles. D'autre part les athées et les agnostiques n'ont pas besoin de croire en Dieu pour respecter les autres humains et défendre la liberté, l'égalité la démocratie ce que les religions ne font pas elles qui asservissent leurs fidèles le plus qu'elles le peuvent selon leur niveau d'éducation. Et puis la justice humaine se charge de punir ceux qui nuisent à autruit.

 

Rabîndranâth Tagore

  XXe siècle, Inde. Son œuvre : "Ghare Baire"

Tagore est un artiste complet : peintre, poète et dramaturge qui fait de la littérature un moyen privilégié d'expression. Il décrit la vie des gens ordinaires, toujours en interrogeant l'identité indienne.

 
Son lyrisme rythmé et moderne, sa méditation sur la nature, sur la condition humaine et sur la politique britannique colonialiste ont séduit un large public en Asie.
Il recevra le prix Nobel de littérature en 1913 et deviendra une icône du mouvement de l'indépendance de l'Inde.


 

Albert Camus

 XXe siècle, France. Camus : "si tu veux être philosophe, écris des romans". C'est avec la littérature qu'il a permis à ses idées de se propager avec autant de poids. Avec une écriture épurée, il décrit "le silence déraisonnable du monde" auquel se confrontent les hommes en quête de réponses.

 

Camus propage la pensée de l'absurde grâce à des romans accessibles et étourdissants dont le "Mythe de Sisyphe" ou "L'étranger"

Il libère l'humanité de ses angoisses en affirmant que l'existence n'a pas de sens, que ce monde n'est que le fruit de successions d'événements hasardeux. Mais il affirme aussi que la voie vers le bonheur est la révolte contre l'absurde qui mène à l'action et qui procure un sens véritable à la vie ici-bas.

 

Dans le mythe de Sisyphe Camus compare la condition humaine à Sisyphe condamné à pousser éternellement un rocher au sommet d'une montagne dont il retombe toujours. Il a commis une minuscule erreur, le sommet de la montagne de Sisyphe est toujours le même. Le sommet où chaque génération humaine pousse son rocher grâce aux connaissances

 

Alexandre Soljenitsyne

 XXe siècle, Russie. Son œuvre : "Une journée d'Ivan Denissovitch"

Avec "L'Archipel du goulag" et "Une journée d'Ivan Denissovitch", Soljenitsyne dénonce l'horreur des camps de travail staliniens. L'écriture est remarquable de sobriété, de fataliste, de gravité mais aussi d'humour.

 

Le dissident russe a ouvert les yeux du monde sur les atrocités du régime soviétique. Héritier des romanciers russes du XIXe siècle, il éveille les consciences des élites (Nikita Khrouchtchev intervient personnellement pour qu'il soit édité) et participe ainsi, à sa mesure, à la glasnost et à la chute du régime.

 

Les consciences des élites de gauche étaient très myopes puisqu'en 1956 juste après l'écrasement de la révolte hongroise par les chars soviétiques (25 à 50.000 morts), Yves Montant et Simone Signoret qui s'étaient rendus pour une tournée en Union Soviétique en revinrent complètement écœurés. Mais il en faut plus que ça pour nos politiciens !

 

Source L'internaute livre magazine Ces auteurs qui ont changé le monde.

Les auteurs qui ont changé le monde

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 19-11-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    1115236   dont aujourd'hui :   104    En ligne actuellement :  1      Total des clics   4283272