Bonjour. visiteurs jour : 3444       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona


Un jour d'épaules nues où les gens s'aimeront (Louis Aragon)

A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme,
toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !  
 

Une étoile est née : Ingrid Courrège, visitez son site.

  Accueil - Articles - Covid-19 20 - Musique - Cinéma - Culture - Classique - Ecologie - Ecrivains - Femmes illustres - Les Hommes - Paix - Poésie - Plan du site -



   

31 Août 2007  


Lady Diana


ladyDi ladyDizEn ce moment on commémore les 10 ans de la mort de Lady Diana. Les commentaires vont bon train en ce qui concerne les causes de l’accident qui restent mystérieuses pour certains. Dans les jours qui avaient suivi l’accident on parlait d’une vitesse excessive de plus de cent cinquante km/heure.


A voir l’état de la Mercedes il semblait n’y avoir aucun doute, c’était bien un excès de vitesse démentiel en plein Paris qui était la cause du drame. D’ailleurs ils avaient pris la fuite pour échapper aux paparazzis (Ah! ces parazzis, quel métier pourri ils font !) ce qui concordait parfaitement. Mais qui parla de la vitesse meurtrière ? Personne. Mieux, l’enquête fit état d’une vitesse de quatre-vingt dix km/heure. Une Mercedes en bouillie à 90 km/h ! Qui s’en étonna ? Encore personne.

 

Il ne fallait pas parler d’excès de vitesse. Pourquoi ? Mystère. L’autopsie du chauffeur montra qu’il avait absorbé une quantité d’alcool importante en même temps qu’un antidépresseur célèbre, le prozac. Un chauffeur haut de gamme du Ritz sous anti dépresseur ? Le Ritz serait-il un mauvais employeur stressant son personnel ?


ladyDienfantnoirBref, Lady Di est morte dans une voiture en excès de vitesse conduite par un chauffeur en état d’ivresse. Un fait divers banal en quelque sorte, comme quoi la vie tient parfois à bien peu de choses. Cela dit il ne reste pas exclu que la direction assistée de la voiture ait été trafiquée, à tout hasard, au cas où, et que le cas se soit présenté, ou encore qu’un photographe en embuscade à l’entrée du pont, ou passager d’une certaine fiate blanche ait ébloui le chauffeur avec son flash.





ladyDi1-w
Qui peut croire que la voiture ci-contre roulait à moins de 150 km/h au moment où elle à percuté le poteau ?
mercedesdiana

Pour ce qui est de l'avant il sert d'amortisseur, ok mais la déformation de la coque et l'énorme pliure au dessus de la porte avant gauche ne peut résulter que d'un choc très violent.


A 90 km/h une Mercedes aurait du résister au choc et préserver la vie de ses occupants.

Depuis je n'achète plus que Renault ou à la rigueur Peugeot, et réciproquement.





vues  31437     En ligne actuellement :   28   Total des clics  16777216