Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 14     Total clics   :   532616       Sites associés 

Chercher 

Coucou et merci Merci            

Informations et loisirs

       
 
Clics 95

Le 1 juillet2006

 

 

Les réformes indispensables

 

 

Il est stupéfiant d’entendre dire que la droite et la gauche sont également incapables de réformer correctement le pays. Les observateurs et les journalistes s’obstinent à mal informer les français, c’est une des raisons pour lesquelles les français ne réagissent pas dans le bon sens.

La droite est bien plus capable que la gauche de faire des réformes, et en plus elle les fait.

Pour la gauche il n’y a pas de doute ils ne veulent pas toucher aux fonctionnaires leurs amis et électeurs ni à rien qui puisse fâcher les français. Les seules réformes qu’ils feront seront comme les 35 heures pour aggraver la situation économique et appauvrir tous les français et surtout les plus pauvres. (Mais non amis de gauche ne hurlez pas, réflechissez, ayez à l'esprit les effets pervers de ce qui parait bon et qui finalement ne l'est pas, mais rien n'est simple dans la vie.)

Pour la droite les observateurs et les journalistes qui la renvoient dos à dos avec la gauche sont soit aveugles soit ne veulent pas dire la vérité de peur de déplaire à la gauche. En effet la droite fait d’immenses efforts pour réformer la France. La preuve :

 

      1)   1993. Edouard Balladur réforme les retraites des salariés du privé sans que la gauche et les syndicats lèvent le petit doigt. Une réforme qui réussie. Il faudra attendre Jean Pierre Raffarin pour la suivante.

 

      2)  1995. Alain Juppé premier ministre veut réformer la sécu et les retraites de la SNCF. Résultat : les fonctionnaires dans la rue, des mois de grève puis les français qui votent pour Jospin. Alain Juppé a sacrifié sa carrière politique. Courageux, intelligent mais incompris et pas assez rusé.

 

3)      1997. Jospin élu demande à son ministre Claude Allègre de réformer l’éducation nationale. Sous la pression des syndicats  et des profs il est obligé de virer son Ministre et de laisser tomber toute réforme et surtout pas celle des retraites des fonctionnaires, il veut se faire réélire lui à la différence de Juppé. (Mais il ratera son coup quand même avec en plus sa naïveté face à la délinquance)

 

4)      2002. Jean Pierre Raffarin : Alerté par l’échec d’Alain Juppé il ruse et arrive à faire des réformes, mais sous les hurlements de la gauche, et aujourd’hui on vient nous dire qu’avec Jacques Chirac ils ont étés trop timides dans les réformes alors qu’ils les ont simplement réussies en évitant de voir la gauche mettre la France à feu et à sang.

 

5)   2002 Nicolas Sarkozy renforce l'action de la police et obtient des résultats importants en matière de lutte contre la délinquance. La gauche nie les faits, que pourrait-elle faire d'autre ? Pour ce qui est des émeutes de banlieue fin 2005 le problème ne datait pas d'hier et l'abcès a crevé malgré les efforts de la gauche de confondre émeutiers incendiaires et assassins (*) avec notre jeunesse, "les jeunes" qui sont pour l'immense majorité sérieux et motivés à réussir dans leur vie malgré il est vrai la difficulté à trouver du travail tant la gauche essaie de faire croire aux patrons qu'ils sont tous de la racaille. (Mais non amis de gauche ne hurlez pas, réflechissez, quand Nicolas répond à une dame qu'il va la débarasser de la racaille ce n'est pas des jeunes dont il parle, tout le monde le sait, même vous, hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère !)

      Et les contrôles routiers les radars et les PV. En voilà une réforme impopulaire. Elle a ramené le nombre de tués sur les routes de plus de 8000 par ans à moins de 5000. C'est'y pas beau ! La vie c'est important. Bravo Nicolas le courageux qui a remplacé la prévention inefficace par la peur du gendarme le commencement de la sagesse dit le bon sens populaire.

 

6)      2006. Dominique de Villepin tente de réformer la France, il se fait prendre à parti de la façon la plus violente qui soit par les étudiants, les lycéens et même des collégiens jetés dans la rue par des profs de gauche et des parents inconscients,  la gauche, les syndicats et ses ennemis politiques le harcèlent, les journalistes jubilent d'avoir de l'info spectacle et ne dédaignent pas d'en rajouter une louche. Bref il sacrifie son avenir politique mais rien n’y fait. Quoi que ? attendons la suite

 

 

S’il faut réformer la France il faut savoir que seule la droite pourra y arriver tout simplement parce qu’elle est la seule à vouloir essayer et que certains de ses hommes politiques sont prêts à se sacrifier pour cela. Mais seule elle n’arrivera pas à convaincre les français et la gauche restera enfermée dans son archaïsme destructeur. Lorsque l’état ferra banqueroute comme cela s’est déjà produit et que les salaires et pensions payée par l’état ne pourront plus être honorées ce ne seront pas les patrons des entreprises du CAC40 qui en souffriront. Vous voyez mesdames et messieurs les fonctionnaires l'avenir que vous vous préparez en refusant les supressions de postes qui ne licencient personne et qui assainiraient l'économie. C’est pour nos enfants que vous dites ! En leur faisant cadeau à leur naissance de 15 à 17 000 euros de dette et bientôt plus. Pour sur que nos enfants vous remercieront dans les manuels d’histoire.

  

 

* Assassins : Un père de famille assassiné à coups de batte de base ball ou de barres de fer devant sa femme et ses enfants, un invalide dans un car arrosé d'essence et enflammé qui n'a eu la vie sauve que grâce à beaucoup de chance, et j'en oublie. Ces faits ont été rapidement étouffés ce qui confirme le camp des journalistes. Y a t'il eu des poursuites judiciaires, il y aura t'il des procès pour ce meurtre et ces tentatives de meurtre ? Vous ne le saurez jamais. Ah! Pardon mes amis de gauche j'exagère et je le regrette car la colère n'est pas bonne conseillère et je suis très en colère; mais arriverez vous à comprendre que ces événements et la façon dont ils sont présentés et cette manie de justifier l'injustifiable puissent désespérer les hommes de bonne volonté.

 

Supposé véridique...

(Source : affaires maritimes Canadiennes)

Octobre 1995.
Communication radio entre un bateau de la US navy et les autorités canadiennes au large de Newfoundland.
Américains : Veuillez vous dérouter de 15 degrés Nord pour éviter une
collision. A vous.
Canadiens : Veuillez plutôt vous dérouter de 15 degrés Sud pour éviter une
collision. A vous.
Américains : Ici le capitaine d'un navire des forces navales américaines.
Je répète : veuillez modifier votre course. A vous.
Canadiens : Non, veuillez vous dérouter, je vous prie. A vous.


Américains : ICI C'EST LE PORTE-AVION USS LINCOLN, LE SECOND NAVIRE EN
IMPORTANCE DE LA FLOTTE NAVALE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE. NOUS SOMMES
ACCOMPAGNES PAR 3 DESTROYERS, 3 CROISEURS ET UN NOMBRE IMPORTANT DE
NAVIRES
D'ESCORTE. JE VOUS DEMANDE DE DEVIER DE VOTRE ROUTE DE 15 DEGRES NORD OU
DES MESURES CONTRAIGNANTES VONT ÊTRE PRISES POUR ASSURER LA SECURITE DE
NOTRE NAVIRE. A VOUS.
...                        Canadiens : Ici c'est un phare. A vous.
Américains :

Jean    




Les réformes

Vos écrits vous engagent personnellement et ne sauraient engager le site.  Merci de respecter la loi et les personnes. Tout message contrevenant à la loi sera retiré dès qu'il sera signalé.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 23-4-2018.   Titre  


Jean le 11-7-2006. Les créations d'emploi

L'argument des syndicats qui prétend que de maintenir des postes de fonctionnaire c'est maintenir l'emploi est faux. Les emplois de fonctionnaires ne sont pas des emplois productifs comme dans le privé. Dans le privé ils créent de la richesse et permettent des rentrées d'impôts pour payer les fonctionnaires. Au contraire les postes de fonctionnaires coûtent de l'argent y compris aux fonctionnaires (la répartition se fait pour un plus grand nombre) et alourdissent les charges des entreprises.


Jean le 11-7-2006. Contre la réforme de l'état par principe

Les syndicats sont contre la réforme de l'état qui permettrait de réduire les effectifs de moitié (grosso modo) Pourtant ils n'ont rien à craindre sur le plan de l'emploi, des revenus et des retraites. On peut même ajouter que ce serait l'occasion de négocier des augmentations de salaires. Oui mais voilà ils rêvent de conserver des troupes importantes à mobiliser pour continuer de faire la loi eux-mêmes en France. C'est bien de cela qu'il s'agit et ils vont même contre les intérêts des fonctionnaires de même que les communistes et l'extrême gauche vivent sur l'insatisfaction du peuple et en conséquence il font tout ce qu'ils peuvent pour empêcher le peuple d'avoir satisfaction d'où le non permanent quelque soit la proposition. Fonctionnaires ouvrez les yeux les temps ont changés.

 

Total des visiteurs  :    210660   dont aujourd'hui :   14    En ligne actuellement :  2      Total des clics   532616