Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 70     Total clics   :   591857       Sites associés 

Chercher 

Coucou et merci Merci            

Informations et loisirs

       
 
Clics 167

Le 2 février 2006

 

 

Les journalistes ne sont pas au service du public.

 

Les journalistes ne sont plus censurés par le pouvoir, mais les informations données au public n'en sont pas plus justes pour autant.

 

L'émission arrêt sur image du dimanche midi trente sur Arte vient de traiter d'un sujet important : Les journaux télévisés donnent 'ils une information objective. Bien qu'ils aient acquis leur indépendance vis à vis du pouvoir, celle-ci ne profite pas aux téléspectateurs. Le plus drôle c'est que cette émission qui se penche sur l'impartialité discutable des images télé a profité de l'occasion pour donner un coup de griffe à Sarkozy. Pour des donneurs de leçon c'était étonnant.

 

Pour les journaux la télé et les médias en général et y compris internet, ne croyez pas ce qu'ils disent ! Ils ne sont pas au service du public mais de celui d'intérêts privés. Les mêmes sujets bateau reviennent régulièrement pour nous endormir.

 

Il faudrait créer une association des consommateurs d'informations qui comme "que choisir" défendrait les consommateurs, et rétablirait la vérité autant que faire se peut.

 

Le rejet de la réforme des retraites est un exemple typique où presque tous les Médias ont menti en n' expliquant pas qu'il s'agissait d'un problème démographique connu depuis plus de vingt ans et que les hommes politiques qui refusaient de la faire étaient des lâches.

 

Récemment encore ou nous a montré un reportage expliquant que les pêcheurs de coquilles saint jacques devaient détruire leur production "à cause de L'Europe". Mais de tous temps les agriculteurs ont détruits leurs surplus pour empêcher les prix de tomber. C'est dégueulasse pour les pauvres mais ce n'est pas l'Europe qui a inventé ça. C'est comme les quotas de pêche, c'est pas pour faire chier qu'ils sont fixés par l'Europe mais pour qu'on en laisse un peu pour nos enfants. Y'en a marre de tout mettre sur le dos de l'Europe, les journalistes à l'instar des thermomètres auxquels ils aiment se comparer n'auraient 'ils donc pas eux non plus de cerveau ?

 

 

Le 24 janvier 2006

 

La TVA réduite pour la restauration semble poser problème à l'Europe. Des experts économiques disent même qu’elle n’est pas souhaitable.

Pourquoi ne pas la remplacer par la suppression des taxes touchant les salaires du secteur de la restauration ? Celle-ci pourrait mieux payer ses salariés, embaucher et même réduire ses tarifs, en appliquant la règle des trois tiers, toutes choses que les patrons de la profession promettent.
Ce serait un moyen de dénouer la crise tout en tenant une promesse électorale d’une façon qui devrait plaire aux économistes distingués et à l'opinion. Et on ne parle pas des salariés !

En voila une idée qu’elle est peut-être bonne aurait dit Coluche.

(A moins qu'il n'y ait pas de taxes sur les salaires mais que des cotisations? Tout le monde peut se tromper)

Pourquoi contrarier une femme ?

 

Il est plus sage d'attendre qu'elle change d'avis.

Jean    



Info et vérité

Vos écrits vous engagent personnellement et ne sauraient engager le site.  Merci de respecter la loi et les personnes. Tout message contrevenant à la loi sera retiré dès qu'il sera signalé.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 24-6-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    229324   dont aujourd'hui :   70    En ligne actuellement :  4      Total des clics   591857