Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 16     Total clics   :   4164208


 


Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et à toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
 
Clics 2618
Juillet  2006
Bonjour      ,
Le fil d'Ariane
 

Hello 

 

Juillet 2006

 

 

 

L’aide aux pays pauvres par les pays riches

 

 

l'ONG britannique Christian Aid dénonce l'enrichissement de la Grande-Bretagne sur le dos de l'Afrique
 
Selon les calculs effectués par l'ONG  les fonds financiers de Grande-Bretagne vers l'Afrique se sont élevés à environ 17 milliards de livres. ( Aide ou dons, transferts d'argents d'africains vers leur pays, investissements directs en Afrique). Pour la même période le flux financier de l'Afrique à la Grande-Bretagne, s'est élevé à plus de 27 milliards de livres, en remboursement de la dette, bénéfices des compagnies britanniques en Afrique, exportations de biens britanniques et fuite des capitaux depuis le continent africain.

 

D’où un "bénéfice" de 11 mds de livres, (15,9 mds d'euros), sur le dos de l'Afrique sub-saharienne. Même au cours d'une année où l'Afrique a fait figure de priorité, nous, les pays riches, retirons plus de richesses de l'Afrique sub-saharienne que nous ne lui en accordons".

 

 

Cette information appelle plusieurs remarques

1) Il n’y a surement pas que les Grands Bretons à faire ça d’autres pays riches fond probablement de même.

2) Le montant du remboursement de la dette fausse un peu les idées car ce remboursement correspond a des prêts pour aider ces pays. La question de transformer les prêts en don n’est pas simple vu l’ampleur du gaspillage et des détournements.

3) La fuite des capitaux constitue pour sur le plus grand scandale.

Nous en revenons toujours a l’idée que l’argent il faut le donner aux gens encadrés par des organisations non gouvernementales elles mêmes contrôlées par des instances internationales.

 

Si la taxe instituée sur les billets d’avions prend une bonne filière pour acheter les médicaments et contrôler sur place leur arrivée et leur distribution tout ira bien, sinon…

 

Voilà des poste à créer pour nos chômeurs, on pourrait même y associer des français originaires des pays concernés et ayant reçu une formation adaptée et bien encadrés.

L’organisation serait en partie subventionnée par le gouvernement et recevrait des dons du public. Elle afficherait la transparence des comptes et ses actions pourraient dépasser le simple humanitaire pour créer des entreprises gérées par les populations locales et assistées par des conseillés de l’organisation. On appliquerait ainsi le précepte "Donne un poisson à un homme il mangera un jour, apprend lui à pêcher il mangera tous les jours".

 

Ah ! Que c’est facile sur le papier (virtuel) disons sur le clavier..


Les commentaires sont du traducteur et n'engagent aucunement sa responsabilité ni celle de ses voisins. Le seul tribunal con-et-pétant irrévocable est celui des flagrants-délires.

Un homme d'état africain rend visite à un ami responsables politiques sur la côte d'azur .
Il est reçu dans une somptueuse villa.
Pendant le repas il demande à son hote
"Comment as tu pu amasser une fortune pareille ?"
L'élu français répond en désignant la fenêtre:
- C'est très simple, tu vois l'autoroute là-bas ?

- Oui
- Cela a coûté 10 milliards d'euros à la collectivité dont 10% directement dans ma poche..."

Quelques années plus tard le politicien français rend visite à son ami africain. Il découvre avec stupéfaction qu'il habite un château en marbre.
Il demande: "C'est à ton tour de m'expliquer comment as tu amassé cette fortune colossale"
Le Président africain répond en désignant la fenêtre:
- C'est très simple, tu vois l'autoroute la-bas ?
L'autre:
- Non...
L'Africain:
- Ben voila !

 

 

Jean         


 

Total des visiteurs  :    1109089   dont aujourd'hui :   16    En ligne actuellement :  1      Total des clics   4164208