Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 48     Total clics   :   4191977


 


Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et à toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
 
Clics 3037

  

Rentrée littéraire 2012

Surprise de dernière minute, Bernard PIVOT nous sort un livre !

 

Oui, mais quelle est la question ? Bernard Pivot, Nil. 280p., 19 €.

Bernard PivotRoman ou autobiographie?

Depuis son plus jeune âge, Adam Hitch est atteint de « questionnite », maladie rare et incurable qui le pousse à poser des questions sur tout, tout le temps et à tout le monde.
Cela a commencé avec un prêtre qui, recevant le jeune Hitch pour le confesser, s'est retrouvé lui-même interrogé. Et puis ce fut le tour de ses parents, professeurs, amis, petites amies, et d'innombrables inconnus croisés dans un train, un restaurant ou dans la rue.
Il va vite devenir un intervieweur vedette de la télévision. Dans le privé, c'est une calamité : épouse et amantes deviennent toutes allergiques à ses interrogatoires.

Bernard Pivot raconte la vie intime d'un journaliste...

 

 

Questions du JDD à Bernard Pivot

 

Vos premières questions de journaliste?

Une de mes premières interviews pour Le Figaro littéraire, c’était avec Gabriel Chevallier, l’auteur de Clochemerle. Il me demande si on déjeune ensemble. Je lui réponds : avec plaisir. Il me demande : vous avez des notes de frais? Oui, bien sûr. Il me dit : alors, on va chez Bocuse. Je n’ai pas pu dire non.

Les questions des journalistes ont tendance à être plus longues que les réponses. Pourquoi?
Pour poser des questions courtes, il faut avoir préparé son sujet et, bien sûr, avoir lu le livre de la première à la dernière ligne. Il y a le cas de figure d’un auteur qui n’a pas écrit son livre interrogé par un journaliste qui ne l’a pas lu. C’est moins rare qu’on croit

 

(Faire court demande toujours beaucoup plus de travail qui hélas passe inaperçu)

 

Source : le JDD

 

 

Extraits de la rentrée littéraire 2012

 

Dans ce monde de déprime et de catastrophisme entretenu par les médias dans le but de faire monter leur audimat, pas de nous informer objectivement, recherchons un peu d'optimisme

 

La vie révée d'ernesto G roman de Jean Michel Guenassia.La Vie rêvée d'Ernesto G., par Jean-Michel Guenassia

Renouant avec le souffle éminemment romanesque du Club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia évoque dans le détail la vie épique de Joseph Kaplan, une vie d'amours et de grandes amitiés, d'espoirs et de rencontres.



 



 

OH! roman de Philippe Djian"Oh...", par Philippe Djian

Les inconditionnels de Philippe Djian apprécieront de retrouver sa patte et son univers, où on baise, on fume et on boit pas mal. Un roman enivrant, assurément !

(Vous n'êtes pas obligé ni de l'acheter ni de l'imiter!)



 

 


 

Ville des anges roman de Christa WolfVille des anges, par Christa Wolf

Une Allemande doit séjourner pendant neuf mois à Los Angeles, au début des années 1990. Se livrant à une sorte d'errance entre le temps, les souvenirs et son quotidien outre-Atlantique, Christa Wolf signe une confession sans fard. La "ville des anges", c'est évidemment Los Angeles. La narratrice de cet ultime roman de Christa Wolf doit y séjourner pendant neuf mois, au début des années 1990, après avoir obtenu une bourse de recherches. Une invitation qui l'arrange car cette Allemande de l'Est n'a de cesse de mettre au jour un mystère personnel avec une compatriote émigrée à Los Angeles et décédée. Cette "ville des anges" est le refuge de nombre d'émigrés allemands fuyant le nazisme, de Bertolt Brecht à Thomas Mann.

L'auteur : Née Christa Ihlenfeld en Prusse orientale (aujourd'hui territoire polonais) en 1929 et décédée le 1er décembre 2011 à Berlin, romancière et essayiste allemande, Christia Wolf est l'écrivain le plus célèbre de l'ex-RDA. La partition de l'Allemagne et le régime communiste imprègnent son oeuvre - dès Le Ciel divisé, premier roman qui paraît en 1963 - même si son ambivalence vis-à-vis de ce régime lui a valu de nombreuses critiques. Une oeuvre traduite dans le monde entier et couronnée par les plus prestigieuses distinctions, dont le prix Thomas-Mann en 2010.


Source : L'express

 


 

Entre deux feux roman d'Anna Cabana et Anne Rosencher

Entre deux feux, Anna Cabana et Anne Rosencher, Grasset, 200 pages, 17 euros

 

"Il y a un problème avec Valérie...", osa un jour un ami devant François Hollande. En un tweet, la France entière comprit que ce nouveau chef de l'Etat d'apparence placide et d'une modération toute sociale-démocrate, … , cachait en fait une véritable fragilité. Un conflit entre sa compagne et la mère de ses enfants …

 

(Ce tweet pourtant dit la vérité, un fidele des plus fideles écarté au profit d'une parachutée d'importance. Son élection n'en déplaise aux médias ressemble à la réparation d'une profonde injustice et mépris à son égard. Ségolène paraît attendre une compensation politique à la hauteur de son expérience. Son fils réclame pour elle à son père un poste de ministre. Imaginez la même chose sous Sarkozy et les hurlements des médias de gauche et même de tout bord (30% d'abattement fiscal promis oblige) qui en auraient résulté! )

 

Et si Feydeau, caché dans un placard du palais de l'Elysée, pointait son nez?

 

 

Source : d'après Lemonde.fr article de Raphaëlle Bacqué

Rentrée littéraire 2012

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 20-10-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    1111657   dont aujourd'hui :   48    En ligne actuellement :  1      Total des clics   4191977