Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 108     Total clics   :   4012041


 


Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et à toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
 
Clics 2217

Paradoxe de Langevin

Selon la Relativité Restreinte, un observateur d'un référentiel inertiel(1) X, voit le temps s'écouler plus lentement dans un référentiel X' animé d'une vitesse uniforme par rapport à son propre référentiel inertiel galiléen ( il voit les horloges du système en mouvement battre plus lentement que les siennes !), et en vertu du principe de Relativité X' voit les horloges de X également battre plus lentement! Ce ralentissement devient d'autant plus sensible que la vitesse s'approche de celle de la lumière .


Langevin suppose qu'un astronaute part en fusée à très grand vitesse pendant que son frère jumeaux reste sur terre. Celui resté sur terre verra le temps s'écouler lentement dans la fusée de son jumeau. Si la fusée fait un demi tour instantané et qu'elle revient sur terre à la même vitesse le jumeau sur terre verra encore le temps de la fusée s'écouler plus lentement que celui sur terre et à l'arrivé le jumeau voyageur aura moins vieillit que son frère.


Ce paradoxe ne prend pas en compte les phases d'accélérations et de freinage. Il s'appuie sur la relativité restreinte. Accélération et freinage sont traité en relativité généralisée en considérant les forces d'accélération comme des champs de gravité.


Nous vous renvoyons à la page internet citée en source pour plus de détails. Bon courage! Il se pourrait que les phases d'accélération et freinage rééquilibrent l'écoulement du temps pour le jumeau voyageur à rapport à son frère


1) Référentiel inertiel ou galiléen en l'honneur de Galilée qui l'a démontré est un référentiel qui ne subit pas d'accélération de quelque nature que ce soit. Quelque que soit la vitesse du référentiel qui est constance on perçoit les interactions physiques de ce référentiel de la même façon que s'il était à l'arrêt.


Quand 2 référentiels de ce type se croisent à des vitesses constantes mais différences l'observateur de X à l'impression que c'est X' qui se déplace à une vitesse résultant de l'écart entre les 2 vitesses et pour l'observateur de X' c'est l'inverse. On ne peut pas connaitre les vitesses réelles de X et X' seulement leur différence de l'un par rapport à l'autre repère.


Déjà Gafillée en énonçant cette réalité physique rendait les mesures absolues impossibles mais toujours relatives à un référentiel donné. C'est peut-être lui l'inventeur inconscient de la relativité !





Source : www-cosmosaf.iap.fr/Paradoxe de Langevinpres

 

Paradox de Langevin

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 19-7-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    1092991   dont aujourd'hui :   108    En ligne actuellement :  3      Total des clics   4012041