Non à la pensée unique ! Oui à la liberté

Bonjour     visiteurs jour : 121     Total clics   :   4159030


 


Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et à toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
 
Clics 2876

Les 2 états de la lumière onde ou particule? 

Onde ou particule ! la science n'a pas tranché. Comme personne ne trouvait de support pour les ondes électromagnétiques Einstein à créé le photon la particule lumineuse porteuse d'un quantum d'énergie électromagnétique qui lui a permis de faire une admirable démonstration de l’effet photo électrique. 

On image un photon boule de billard venant cogner un électron autre boule de billards bien plus petite mais très massique et lui communiquant son énergie (quantité de mouvement) Il se trouve que le photon est sans masse mais pure énergie et que l'électron bien que plus petit à une masse. 

Pour calculer l'énergie transmise sous forme de masse il faut trouver une formule d'équivalence le fameux E=Mc² dont la source est la pression de radiation de Maxwell p=E/c considérée comme équivalente à une quantité de mouvement pour un corps massique q=Mv ou v est la vitesse des ondes électromagnétiques = c donc q=Mc et si p=q alors 

E/c=Mc et en divisant par c : E=Mc² 


Dans le phénomène photo électrique sous le choc l’électron est éjecté de son atome et se retrouve libre et augmenté de la quantité d'énergie fournie par le photon. Le photon lui pure énergie ayant perdu toute son énergie a disparu. On dit qu'il a été absorbé par l'électron.


Le phénomène inverse consiste pour un électron à perdre un peu d'énergie pour fabriquer un photon qu'il va libérer.




Bon la vraie démonstration est bien plus ardue avec une bonne dose de relativité mais elle se base sur les notions précités. 



Quid du support des ondes électromagnétiques !

Il n'en reste pas moins que les ondes électromagnétique dont fait parti la lumière sont des ondes dont on ne connait pas le support. 


Les scientifiques du 19e siècle n'ont pas réussi à appréhender l’éther ce fameux support impalpable omniprésent et capable de vibrer à des fréquences dépassant l'imagination.


Avec les théories de la relativité d'Einstein les scientifiques du siècle ont mis l'éther au rancard un peu vite.


On utilise souvent l'expérience de Michelson et Morley pour affirmer que l'éther n'existe pas. grossière erreur !


Primo Albert Abraham Michelson et Edward Morley supposaient qu'à 6 mois d'intervalle le déplacement de la terre par rapport au soleil étant inversé ils devaient pouvoir mettre en évidence un vent d'éther d'une vitesse équivalente à 2 fois celle du déplacement de la terre.

Cette expérience répétée de nombreuses fois ne donna des vitesses de déplacement très faibles et considérées comme nulles. Au cours du temps les expériences ont été poursuivies avec une amélioration de la précision et se sont entêtées à donner l'équivalent d'un faible vent d'éther bien inférieur à la vitesse de déplacement de la terre autour du soleil sur son orbite.

Source Wikipédia



En conclure qu'il n'y a pas de vent d'éther est donc contraire aux résultats de l’expérience ! Comment des scientifiques si soucieux de la vérité peuvent-ils rejeter ce fait avéré d'un geste négligent de la main ?


Secundo : Einstein lui même n'utilisa pas  l'expérience de Michelson et Morley pour affirmer que la vitesse de la lumière est une constante universelle de l'univers. Cela est peu dit mais Einstein se fonda sur l'évidence consistant à affirmer que les équations de Maxwell concernant les ondes électromagnétiques sont les mêmes quelque soit la vitesse de déplacement des référentiels utilisés.

Ainsi la force électromotrice apparaissant aux bornes d'une bobine lorsque qu'on déplace un aimant à sa proximité sera la même pour une même distance et vitesse de déplacement que ce soit l'aimant qui se déplace pare rapport à la bobine ou la bobine par rapport à l'aimant.

C'est de cela qu'Einstein tire l'affirmation que la vitesse des ondes électromagnétiques dans le vide est partout la même et toujours indépendante de la vitesse de déplacement du référentiel utilisé (attaché à la bobine ou à l'aimant) et comme la lumière est une onde électromagnétique cette loi s'y applique également.


Voir également Denys LÉPINARD : Nouveau regard sur l'expérience de Michelson et Morley




Un jour les futurs physiciens riront des contorsions de leurs ancêtres qui inventèrent les vitesses non additives pour des particules alors qu'elles sont la règle dans le monde des ondes ou plus exactement la vitesse de propagation des ondes dépendant uniquement des caractéristiques physiques leur support et s'additionnant avec la vitesse de déplacement du support mais pas de la source émettrice. 

Bref je prédis (je peux me tromper) une grande simplification le jour où l'on aura trouvé ce fameux support mystérieux. 

L'énergie noir qui représenterait plus de 70% de la masse de l'univers parait une bonne piste mais ça fait rire les gens de dire ça.



Lumière : onde ou photon ?

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 20-9-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    1108718   dont aujourd'hui :   121    En ligne actuellement :  3      Total des clics   4159030