Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et même à la folie heureuse,
toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
AccueilActualitéArticlesBonnes NouvellesMusiqueChanteursCinémaCultureClassique
DiversEcologieÉcrivainsEntreprisesFemmes illustresle Fil d'ArianeForumHistoire/GéoLes Hommes
HumourMartyresMondeNouvellesPaixPeinturePhiloPoésiePolitique
SciencesSculpturePlan du site
Les 10 ans de free
Les jeux Olympiques
Le 1er Musée et la bibliothèque d'Alexandrie
My Banquier is rich !
Le Canada félicite Obama
L'après pétrole
Fini le pétrole
Temps pourri
Bourse et salaires
Pollution automobile
L'Angleterre n'est pas en Europe !
Jacques Chirac en Chine
Les sans domicile
Les charges salariales baissent
Immigration concertée
Immigration
C'était Mitterrand
Rainbow Warrior
Les pays pauvres (suite)
La surconsommation
Les excès de certains rappeurs
Les tueurs en série
Le non à la constitution européenne
Violences conjugales
Albert Einstein
Environnement
Sommaire
Clics 4499
 Septembre  2006
Hello   

Le fil d'Ariane

Une immigration choisie

 

Voilà un mot plutôt mal choisit !


Les associations qui se croient humanitaire et qui approuvent une immigration sans limite sans voir plus loin que le bout de leur nez, y ont déjà vu le choix de l’esclave ou du cheval en lui examinant les dents les yeux et s’il est bien battit ou chétif. C’est de la rhétorique bien sur, cela n’a aucune valeur sur le plan des arguments significatifs mais cela frappe les esprits.

 

Nous proposons pour notre part

 

Une immigration raisonnée

C'est-à-dire régulée en fonction du raisonnable et du réalisme.


Une immigration réaliste

Pourrait mieux convenir elle ressemblerait moins à la fameuse raison d’état toujours si critiquable.

 

La réalité de l’immigration c’est de réussir l’intégration sociale et culturelle dans un respect mutuel et donc réciproque et de faire en sorte que l’immigré soit reçu humainement  et dignement.

 

Une France avec 2 millions de chômeurs et en plus 3 millions de sans emplois ne peut pas laisser venir des demandeurs d’emploi en trop grand nombre. Ils restent forcément dans leur grande majorité sans emplois avec tout le désastre social que cela implique et que l’on voit tous les jours dans nos banlieues.

 

Devoir expliquer ces choses est quelque part désespérant. On a beau savoir que l’enfer est pavé de bonnes intentions, tous ces « braves gens » qui veulent l’enfer pour nos immigrés a quelque chose de renversant, de sidérant, d’effarant, de navrant, de désespérant et de totalement décourageant.

 

A quoi sert’ il d’aller a l’école jusqu'au minimum de seize ans dans notre beau pays si c’est pour n’y rien apprendre ! A moins que ce ne soit les professeurs des écoles qui enseignent que tous les malheureux du monde peuvent venir en France. J’espère me tromper et que les profs de math vont expliquer aux Français de quoi il retourne exactement. Quoique les maths... c’est abstrait, ils peuvent ne pas savoir.

 

Quand aux profs d'économie, vue que "économie" est un gros mot pour la gauche qui ne connaît elle que le mot "dépense" (avec l'argent des autres, of course) n'en parlons pas.

Les commentaires sont du traducteur et n'engagent aucunement sa responsabilité ni celle de ses voisins. Le seul tribunal con-et-pétant irrévocable est celui des flagrants-délires.

Jean         
"> 15
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 14-12-2019. Titre


et  Total des clics  831724