Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront (Louis Aragon)
A la poésie, l'art, la musique, la littérature, la sagesse, au romantisme et même à la folie heureuse,
toutes ces choses qui font que la vie vaut la peine d'être vécue !

Merci. Coucou et merci
AccueilActualitéArticlesBonnes NouvellesMusiqueChanteursCinémaCultureClassique
DiversEcologieÉcrivainsEntreprisesFemmes illustresle Fil d'ArianeForumHistoire/GéoLes Hommes
HumourMartyresMondeNouvellesPaixPeinturePhiloPoésiePolitique
SciencesSculpturePlan du site
Les 10 ans de free
Les jeux Olympiques
Le 1er Musée et la bibliothèque d'Alexandrie
My Banquier is rich !
Le Canada félicite Obama
L'après pétrole
Fini le pétrole
Temps pourri
Bourse et salaires
Pollution automobile
L'Angleterre n'est pas en Europe !
Jacques Chirac en Chine
Les sans domicile
Les charges salariales baissent
Immigration concertée
Immigration
C'était Mitterrand
Rainbow Warrior
Les pays pauvres (suite)
La surconsommation
Les excès de certains rappeurs
Les tueurs en série
Le non à la constitution européenne
Violences conjugales
Albert Einstein
Environnement
Sommaire
Clics 8417

Le premier Musée du Monde, un temple destiné aux Muses

 

Alexandre III de Macédoine dit le grand arrive en 331 en Egypte. Accueilli comme un libérateur, il fonde la ville d' Alexandrie. (Toutes les villes qu'il fonde ou presque sont appelées des "Alexandrie" )
A la mort d'Alexandre, la partie égyptienne de l'immense Empire revient au général et amis d'Alexandre Ptolémée Sôtêr qui s'établit à Alexandrie.

 

Aristote, qui a été le précepteur d'Alexandre le grand, a fondé à Athènes son école : le Lycée.

Aristote le grand

Il fait évoluer de nombreuses idées et impose sa vision de l'univers physique. Le philosophe montre en particulier que la bibliothèque est un outil indispensable pour les savants et les penseurs.

 

Démétrios de Phalère, ancien tyran d'Athènes et élève d'Aristote est recommandé à Ptolémée (Ancien général d'Alexandre ayant récupéré l'Egypte et s'étant proclamé Pharaon à la mort de ce dernier) pour être le précepteur de ses enfants. Il évoque les idées d'Aristote à son nouveau maître et lui conseille de bâtir le Musée, un temple destiné aux Muses à Alexandrie.

 

Dans ce temple, Démétrios et Ptolémée placent un observatoire, des laboratoires, un réfectoire, un zoo et la Bibliothèque.

 

Le grand Euclide lui même vient y travailler sa géométrie. A son apogée, on y dénombre 700 000 rouleaux. Ptolémée II fait construire un second temple-bibliothèque, le Sérapéion appelé aussi la "bibliothèque-fille", destiné à tous. En plus de collecter les volumes,  les Ptolémée  font appel aux savants et aux philosophes pour travailler et commenter les ressources accumulées. On compte en moyenne 100 lettrés dans les murs du Musée. Le prestige acquis par la Bibliothèque devient si grand que l'on peut dire que c'est là que sont faites les grandes découvertes pendant 500 ans.

 

L'apogée de la grande bibliothèque d'Alexandrie

Le poste de bibliothécaire est créé. Il devient un recueil de références humain. Vite dépassé, on conçoit alors le catalogue pour aider cet homme.

Parmi les bibliothécaires célèbres, on trouve Eratosthène de Cyrène et Aristophane de Byzance. Eratosthène étudie la géographie et donne la première approximation du rayon de la Terre.

 

La décadence

Jules César avec Cléopâtre fait la guerre au frère de celle-ci Ptolémée XIV (Ne pas confondre avec Louis XIV !).  César se retrouve assiégé à Alexandrie. Pour bloquer la flotte de Ptolémée, il fait mettre le feu au port. Ce feu se répand, brûle des entrepôts et une partie de la Bibliothèque proche du port. César construira une nouvelle bilbiothèque, le Césarum. 
En 265, Aemilianus se déclare empereur à Alexandrie,  la bibliothèque est endommagée. 5 ans plus tard, une guerre entre Palmyre et Alexandrie amplifie ces destructions.

 

En 391, l'empereur romain chrétien Théodosius 'roi des crétins' (trop facile et alors!...) ordonne l'élimination des cultes non chrétien.

Les jeux olympiques et la bibliothèque d'Alexandrie passent à la trappe.  Le Sérapéion est détruit par la foule, le Césarum et le Musée sont peut être maintenus?

 

Après information je lui ai pardonné l’arrêt des jeux olympique car ils n’avaient plus rien de l’esprit sportif d’origine, les romains y avaient semble t-il inclut les combats de gladiateur dont certain se terminaient par une mise à mort selon l’humeur de l’empereur ou de la foule. C’était, si j’ai bien compris devenu les jeux du cirque. Alors il valait mieux arrêter cette barbarie.

 

En 685, Alexandrie tombe aux mains des Arabes fraîchement coranisés, et le général vainqueur Al-As Amrou ordonne que tous les livres soient brûlés. (Pour servir à chauffer les bains publiques). "Si tous ces livres sont conformes au Coran, ils sont inutiles, il faut les détruire. S'ils ne sont pas conformes, ils sont dangereux, il faut les détruire."

 

Ainsi il fallut Jules César puis les chrétiens et enfin les musulmans pour venir a bout de la grande bibliothèque d'Alexandrie qui est entrée dans la légende. Quand Jean Ferrat chantait l'alliance et les méfaits du "Sabre et du goupillon," (Goupillon symbolisant toutes les religions, toutes !) comme il avait raison

 

Mille ans plus tard, avec la renaissance au XVI siècle la civilisation humaine est repartie de l'avant. Prions mes frères pour que ça dure.

 

Très inspiré du Site sur la Bibliothèque d'Alexandrie  que nous félicitons et remercions.

 

Jean         

 

"> 2
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 14-12-2019. Titre


et  Total des clics  831697